Antioche

Antioche - Yanick Macdonald

Durée

75 minutes

Public cible

14 ans et +

Jauge recommandée

350

Crédt photo : Yanick Macdonald

Crédit vidéo : Camion
Jade fait des listes et des rencontres sur Internet pour essayer de trouver un sens à sa révolte. Antigone, sa meilleure amie morte dans une pièce écrite il y a 2500 ans, essaie désespérément de faire jouer sa tragédie à la troupe de théâtre de l’école. Inès, la mère de Jade, erre comme un fantôme dans leur maison de banlieue. Antioche, c’est l’histoire de trois filles emmurées vivantes qui décident de fuir vers l’avant. Et surtout, d’une rencontre improbable dans la ville d’Antioche, en Turquie, là où tout pourrait encore changer.

« T’ES MIEUX DE MARCHER LES FESSES SERRÉES PIS DE TE CONFORMER AUX RÈGLES DE LA CITÉ SINON, BANG, ON T’EMMURE. C’EST PAS JUSTE. » — ANTIGONE

Sarah Berthiaume et Martin Faucher créent Antioche

SARAH BERTHIAUME  

D’abord formée comme comédienne à l’Option Théâtre du Collège Lionel-Groulx, Sarah Berthiaume est aussi autrice et scénariste. Elle a écrit les pièces Le Déluge après, Disparitions, Villes Mortes, Nous habiterons Détroit et Selfie. En 2013, sa pièce Yukonstyle a été montée simultanément au Théâtre d’Aujourd’hui à Montréal et au Théâtre national de la Colline à Paris, avant d’être produite à Bruxelles, Innsbruck, Heidelberg et Toronto. Yukonstyle a également valu à Sarah d’être lauréate du prix Sony Labou Tansi des lycéens 2015. Elle travaille à son adaptation cinématographique en tant que scénariste. Sarah était aussi de l’équipe du iShow, un spectacle performatif sur les médias sociaux qui a remporté le titre du meilleur spectacle aux prix de la critique saison 2012-2013 à Montréal. En 2016, on a pu la voir sur la scène du Théâtre d’Aujourd’hui dans Après la peur, un spectacle in situ coproduit par la compagnie belge [e]utopia3, ainsi que sur la scène du Quat’sous pour La fête sauvage, dont elle cosignait le texte.

MARTIN FAUCHER  

Ayant complété en 1982 sa formation de comédien au CÉGEP de St-Hyacinthe, Martin Faucher signe sa première mise en scène en 1988 avec son collage de l’œuvre de Réjean Ducharme, À quelle heure on meurt ? Depuis, il travaille sur plus de quarante mises en scène d’œuvres issues tant du répertoire classique que du répertoire contemporain. C’est ainsi qu’il a signé Villa Dolorosa, Yukonstyle, L’Asile de la pureté, Du vent entre les dents, Les quatre morts de Marie, Les Sept jours, Le Collier d’Hélène, L’Affaire Dumouchon, La Bonne femme. Il a également mis en scène des textes de Elfriede Jelinek, Sarah Ruhl, Charles Ludlam, Martin McDonagh, Edward Albee, Claudel, Corneille, Molière et Racine. Martin Faucher a été de 2014 à 2020 codirecteur général et directeur artistique du Festival TransAmériques (Montréal-Québec).

Crédit vidéo : Camion

Des critiques unanimes

« Les trois actrices incarnent des personnages forts aux révoltes plurielles dans leur fragilité et leur puissance. Martin Faucher signe une mise en scène simple, ponctuée de doux moments poétiques faisant écho à l’écriture de l’auteure. »

– Chloé Gagné Dion, Le Devoir
Lire la critique 

« Antioche est une réussite tant dans sa forme que dans son propos. L’auteure maîtrise à merveille l’art du récit théâtral, la transposition et le choix des mots qui se déposent dans notre imaginaire. »

– Luc Boulanger, La Presse+
Lire la critique

« La nouvelle création du Théâtre Bluff, compagnie qui s’adresse aux adolescents, recèle tous les atouts pour plaire à son public cible […]. Les élèves venus en groupes ne s’y sont pas trompés: leur ovation avait la force d’une clameur. »

– Raymond Bertin, Jeu, Revue de théâtre
Lire la critique 

« Le metteur en scène et la dramaturge sont parvenus à faire naviguer les personnages entre réalisme et un certain lyrisme. Et si la catharsis espérée par Antigone ne survient pas tout à fait pour briser les murs dressés par ces femmes, la parole, elle, commence à se libérer. »

- Daphné Bathalon, Mon Théâtre
Lire la critique 

« Avignon 2019 : fracassante “Antioche” de Sarah Berthiaume »

– Fabienne Pascaud, Télérama
Lire la critique

BLUFF REPRÉSENTE LE QUÉBEC AU FESTIVAL D’AVIGNON

INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

Le Théâtre Bluff a bénéficié d’une résidence au Théâtre Denise-Pelletier pour la création de ce spectacle. 

Ce texte a bénéficié d’une résidence d’écriture au Théâtre La Rubrique à Saguenay au cours de l’année 2016. Il a aussi été présenté en lecture publique le 15 novembre 2016 à la Maison de la culture Frontenac dans le cadre du Festival Les Coups de Théâtre. 

Crédits

Autrice
Sarah Berthiaume

Metteur en scène 
Martin Faucher 

Distribution en cours
Sarah Laurendeau, Ariane Castellanos, Célia Gouin-Arsenault 

Distribution à la création
Sarah Laurendeau, Mounia Zahzam, Sharon Ibgui

Assistance à la mise en scène et régie
Émanuelle  Kirouac-Sanche 

Décor et accessoires
Max-Otto  Fauteux 

Éclairage
Alexandre Pilon-Guay 

Environnement sonore
Michel F. Côté 

Vidéo
Pierre Laniel 

Costumes
Denis Lavoie 

Coiffure et maquillage
Angelo  Barsetti 

Direction de production et technique de création
Jean  Duchesneau 

Adjoint de production
Karl-Émile Durand 

Régie
Karl-Émile Durand 

Conseils historiques et iconographiques
Véronique  Borboën 

Direction technique de tournée
Karl-Émile Durand 

Régie son de tournée
Francis Vaillancourt-Martin 

Coin diffuseur