Antioche (2017) © Angelo Barsetti

Les Haut-Parleurs (2015) © Yanick Macdonald

Maintenant je sais quelque chose que tu ne sais pas (2015) © Mylène Gélineau Payette

S'embrasent (2009) © Caroline Laberge

Historique

Sous la direction artistique de Pierre-Yves Bernard (1990-1996), les productions se démarquent par leur facture novatrice: Le rock du grand méchant loup (1990), Chroniques des années de feu (1992), Les mercenaires (1993) et En hommage aux chacals (1996). Puis, en 1995, le Théâtre Bluff met sur pied la Rencontre Théâtre Ados (RTA), un festival bisannuel consacré entièrement au rayonnement de la création en direction du public adolescent. La nouvelle manifestation devient vite une référence et François Hurtubise quitte Bluff pour se consacrer entièrement au développement de ce celle-ci.

Après le départ de François Hurtubise et celui de Pierre-Yves Bernard en 1996, Sarto Gendron assume seul la direction artistique de Bluff. Sous sa gouverne, cinq spectacles sont créés : Le Royaume des Chus (1999), etiEn. (2002), Le dernier des Chpas (2003), Le Club social des enfants du petit Jésus (2006) et D’Alaska (2007).

En 2008, Sarto Gendron quitte à son tour la compagnie et, avec le départ du dernier de ses membres fondateurs, celle-ci est appelée à se renouveler. Le conseil d’administration de l’époque et Mario Borges, qui assure la direction générale depuis 2006, choisissent alors de faire appel au dramaturge Sébastien Harrisson pour assumer la direction artistique. D’emblée, la nouvelle direction prend le parti de l’ouverture; convaincu que le théâtre doit être pour les jeunes un reflet du monde, Harrisson choisit d’inclure dans sa programmation des textes étrangers et de mettre sur pied AficionAdo, un comité de jeunes lecteurs. Cette nouvelle orientation donne un nouveau souffle à la compagnie et lui permet d’initier des collaborations artistiques très fructueuses.

Ainsi, en octobre 2009, S’embrasent un texte du Français Luc Tartar, mis en scène par Éric Jean, est créé. L’accueil unanime réservé à la production affirme désormais le nouveau visage de Bluff. Grâce à ce succès, Bluff réalise une première percée sur le marché européen et présente près de 200 représentations de ce spectacle.

En 2011, à l’occasion de son vingtième anniversaire, Bluff s’est vu remettre deux distinctions venant saluer son nouvel essor : le Prix Bis-La Scène lors de la Bourse Rideau à Québec pour sa stratégie de diffusion en France et le Prix Dunamis de la Chambre de commerce et d’industrie de Laval pour souligner les efforts de la compagnie en termes de développement durable et d’enracinement dans sa communauté.

En 2013, après cinq ans à la barre de Bluff, Sébastien Harrisson est nommé à la direction artistique des Deux Mondes. Mario Borges avec qui il a collaboré étroitement durant son mandat, lui succède. Il met aussitôt en place un projet qui prône la promotion de la dramaturgie contemporaine, les formes nouvelles et l’ouverture sur le monde. Puis il instaure une nouvelle approche dans la manière d’édifier les projets en lançant des invitations à des artistes singuliers dont le travail ne s’oriente pas habituellement vers l’enfance et la jeunesse.

En 2015, Mario Borges invite Joachim Tanguay à partager la direction artistique et générale. Résolu à élargir le spectre du public de la compagnie, le tandem décide de créer dorénavant pour les adolescents du premier cycle (11-13 ans) et ceux du deuxième cycle (14-17 ans).